Menu
EtoileAbonnementRSS
thai-directory.info  /  Tous les forums  /  Forum principal Savoir & Culture  /  Forum Histoire  / 

Topic Question Master Recherche/Memoire.

Sujet : Question Master Recherche/Memoire.


1
Bonapartiste_
Bonapartiste_
MP
16 juillet 2018 à 19:15:47

Bonjour/Bonsoir à tous, voilà je viens d'obtenir ma licence et l'année prochaine je me destine à un Master Recherche, je vais donc rédiger un mémoire, j'ai déjà le sujet mais je ne le divulgue pas...

J'aurai aimé avoir quelques renseignements et vos avis sur ce Master.

En quoi consiste la réalisation d'un mémoire exactement ? (Pages, détails techniques, consistance...)

Comment est on évalué au cours de l'année ? (Suivit du travail, soutenance)

Sinon est ce un bon choix pour la suite ? (Concours, professionnalisation)

Merci pour vos avis et vos réponses les historiens. :-)))

Dark_Bisou
Dark_Bisou
MP
16 juillet 2018 à 21:16:55

En Master recherche, tu as le choix de faire deux mémoires en deux ans ou un seul en deux ans tout dépend des spécialités. Les profs demandent environ 150 pages minimum, avec une bonne introduction, un plan solide et des sources et bibliographies en fin de pages. L'historiographie est au coeur du travail d'historien (ou du scientifique en général) alors il faut commenter les recherches anciennes et récentes du sujet en question. Tu choisis ton sujet en accord avec le directeur de recherche, qui te conseille vis-à-vis de l'originalité du sujet ou des sources disponibles.

Le mémoire prend une grande place dans la notation mais tu es quand même évalué en contrôle continue tout au long de l'année, généralement dans trois ou quatre matières seulement et ce n'est pas des partiels mais des devoirs à rendre pour un mémoire recherche dans l'université publique en tout cas. Le gros du travail repose sur la lecture de livres et d'autres mémoires et l'étude de tes sources à 80% de ton temps.

Chaque semaine, tu as un séminaire de la matière principale, un séminaire de TD méthodologique sur comment faire un mémoire, une langue vivante et un ou deux autres cours de spécialité. Environ 7 à 8h de cours maximum. Lors de la soutenance, il faut bien insister sur l'historiographie et le traitement des sources, la démonstration est vraiment l'enjeu du mémoire avec le triptyque : historiographie/bibliographie, sources, esprit critique. L'oral est souvent en tête à tête avec le directeur de recherche ou quelques autres personnes, tout dépend, c'est environ 20-30 minutes de parole puis 15 minutes d'entretien.

Le master recherche est surtout destiné pour l'enseignement et la recherche mais tu peux aussi faire des concours de la fonction publique, de l'administration, du patrimoine, faire un complément avec un autre cursus. Perso, je pense qu'il vaut mieux réfléchir avant de s'y lancer car, à moins d'avoir des bourses et un logement pas trop cher et du temps, c'est de l'investissement personnel assez conséquent et il vaut mieux savoir ce que l'on veut faire après. C'est un diplôme fort enrichissant mais contrairement au master professionnel, on a pas d'expérience professionnelle pour un métier directement après le diplôme recherche. Savoir où l'on va reste quand même indispensable avant de s'y lancer. Ca devait être le cas dès la L2-L3.

Pour la recherche, c'est top car l'université est souvent un vivier de relations sociales. Si tu vises une carrière doctorale, tu devras être rigoureux et social. Ton intérêt pour la matière peut te conduire à des recommandations des professeurs avec qui tu as été élève qui peuvent constituer un tremplin pour les carrières d'enseignant-chercheur. Le mieux reste les grandes métropoles (mieux mais pas obligatoire) pour avoir accès aux relations les plus vastes entre plusieurs faculté, conférences, expositions et relations.

Message édité le 16 juillet 2018 à 21:21:20 par Dark_Bisou
Bonapartiste_
Bonapartiste_
MP
17 juillet 2018 à 00:57:20

Merci pour ces nombreux renseignements, tu as été très complet ! Ça a l'air très intéressant, même si les 150 pages se présentent comme un vrai défis autour d'un sujet qui est quand même relativement précis. J'espère que je n'aurai pas de pannes pendant la rédaction... Après mon prof m'a conseillé pour le sujet et m'a indiqué qu'il y avait des sources, et des récentes donc bon à voir.

Je t'avoue que je ne sais pas encore trop ce que je veux faire après, on m'a dit qu'un M1 recherche augmenterait statistiquement mes chances pour l'obtention des concours de l'éducation nationale par la suite même si ça me faisait perdre (même si aucun travail n'est vain) une année.

Les métiers des archives sinon pourquoi pas...

Tu connais des écoles spécialisées dans le milieu de l'Histoire/Patrimoine éventuellement ? :(

Dark_Bisou
Dark_Bisou
MP
18 juillet 2018 à 14:13:48

Alors pour être prof de l'éducation nationale du secondaire, il faut :

- être titulaire d'un M1 recherche ou pro puis s'inscrire en MEEF (master spécial enseignement) M2 puis passer le concours CAPES.
- être titulaire d'un M2 recherche (pro à voir) et passer le CAPES directement ou en suivant un cours MEEF sans passer les évaluations annuelles.
- s'inscrire en MEEF pour deux ans et viser le CAPES. Ce cursus, je trouve, n'a de valeur que pour son titre et peu pour son contenu mais c'est la façon la plus rapide d'être enseignant du secondaire.

Pour les archives, tu as plusieurs écoles dont la fameuse Ecole des Chartes à Paris, mais sinon tu en as sûrement un peu partout dans les villes universitaires en France. Les métiers de conservateur du patrimoine archiviste sont de mises ou encore dans l'audiovisuel qui accapare pas mal de métiers depuis quelques années parce qu'on passe à la conservation numérique.

Le patrimoine c'est vaste, tu as archiviste, conservateur d'art, de monuments, bibliothécaire et ses annexes : libraire, tu peux aussi t'orienter vers le tourisme, la médiation culturelle (faire vivre le patrimoine à partir des archives par exemple en faisant une exposition).

Autre métiers possibles : le journalisme, l'écriture, en entreprise (pour la rigueur de l'historien mais c'est très vague car les postes ont un rapport de loin ou de près avec la matière et le recrutement se fait surtout pour la rigueur du cursus), métier du livre : édition.

Les bons et mauvais côtés du cursus histoire c'est que ses débouchés sont à la fois méconnus car trop vaste/imprécis mais c'est aussi une chance de pouvoir s'orienter un peu partout. C'est surtout en Master qu'il faut bien choisir car c'est la spécialisation d'un parcours d'étude. Je conseillerai surtout de faire pro si tu veux pas être enseignant : cours et alternance. A moins que tu dois passer par la recherche pour faire un métier que tu as déjà choisi.

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Boutique
  • Call of Duty: Black Ops 4 + Bonus digital exclusif Amazon
    59.99 €
  • Console Nintendo Switch avec Joy-Con - rouge néon/bleu néon
    315.32 €